Dernières nouvelles, le vendredi 14 décembre

Par téléphone ...

Kerpage 2 est actuellement à Fort de France avec un équipage réduit.

Jacques donnera bientôt des nouvelle plus précises ... quand il pourra avoir une connection. Ils ne nous envient pas les 3° c que nous avons au thermomètre ici la nuit !!!

le mardi 11 décembre

mardi 11 décembe

13h18 - au port du marin

11h16 heure française : Kerpage 2 est en vue des côtes de Martinique, il se dirige vers le port du Marin à 3 noeuds.

 

A 11h TU, nous l'avons fait!!!!!! Après 2179 M de transat et 4999 M depuis Le Crouesty,  Kerpage 2 est amarré sur un ponton du chantier Carénantilles, au Marin, en prévision des travaux nécessaires. A nous les bières fraiches et le ti punch!!!!

 

lundi 10 décembre 20h42 : arrivée prévue au Marin (Martinique) dans une cinquantaine de milles (80 km env) donc demain. Tout va bien à bord mais ils ne mettent pas le turbo pour arriver de jour ... ils vident peut être les soutes ... vin blanc et autre et là c'est mon interprétation personnelle. Bonne soirée . Françoise

 

L'arrivée au Marin est pour demain matin. A 12h TU, il nous reste 85 M à parcourir. Nous avons roulé le génois hier soir, et maintenant nous affalons la grand voile et prenons un ris dans l'artimon, tout cela pour ralentir. Plein vent arrière, le bateau avance quand même à 3,5-4 nd. Le bateau n'étant pas appuyé par le vent, nous roulons bords sur bords sur la belle houle.

 

La Martinique est un point d'arrivée naturelle pour les bateaux qui transatent, et l'après-midi nous nous trouvons un groupe de 6 bateaux distants de moins de 10 M, mais tous faisant route dans la même direction.

 

dimanche 9/12 - 20h.40 -" arrivée demain avant 22h heure française, sinon mardi matin après 11h00 pour arriver de jour" Françoise

 

16h21 - vitesse 7.3 noeuds cap : 255°- position 16.62W - 57.40 N environ 170 milles à parcourir donc arrivée probable dans la journée de demain.

 

Le matin, premier vrai grain pluvieux qui débarrasse le bateau de tout le sel accumulé depuis le départ (3 mois aujourd'hui). Les rafales montent à 30 nd.

 

En début d'après-midi, nous sommes à moins de 200 M de l'arrivée. Nous voulons arriver de jour, donc soit avant 21h TU demain lundi, soit après 10h TU mardi matin. La  2ème hypothèse semble la plus probable en fonction du vent instable de la journée.

 

130M en 24h.

 

Hier samedi 8/12 - : "A 16h30 heure française - position : 14.40 N 55.26 W cap 55.62 W - moyenne : 162 miles par jour

Ils sont à 320 milles de l'arrivée. Ils tirent des bords de largue (vent arrière) et tout va bien à bord ". Françoise

 

Vent variable de 8 à 25 nd. Nous naviguons toujours sous génois tangonné.

On oublie le gout du sel!!!

Martinique, le rocher du Diamant

Mindelo-Le Marin: 2179 milles

Vendredi 7 décembre

Depuis 2 jours le vent est presque Est, nous obligeant à tirer des bords de largue. Aujourd'hui, empannage et route tribord amure sous spi pour rattraper la route théorique. Tout l'après-midi entre 7 et 9 nd avec 20-25 nd de vent apparent, soit un bon 25 nd établit de vent réel dans le dos.

 

En fin de journée nous affalons le spi pour renvoyer le génois tangonné. Sous un grain, vers 1h du matin, le bateau part au lof et je dois appeler Michel et Jean pour rouler en partie le génois et reprendre le cap.

 

162M en 24h.

Aucune vidéo n'a été insérée

le 6 décembre

Tout va bien à bord. Ils sont à moins de 600 milles de l'arrivée. A 150 milles en moyenne par 24h .... Je vous laisse faire le calcul. Françoise

 

Nous sommes toujours vent arrière, babord amure. Devoir tirer des bords de grand largue rallonge un peu la route. A 12h TU, nous sommes à 607M de l'arrivée, après avoir parcouru 146M en 23h.

 

Les évènements des dernières 24h: d'abord, vers 1h du matin, une chute de Jean qui se fait éjecter de sa bannette dans un coup de roulis. Il s'ouvre l'arcade sourcillière sur un coin de la table et le sang pisse pas mal! Nous le laissons hors quart pendant 6 heures et heureusement la plaie s'avère moins importante que ce que nous craignions.

 

L'après-midi, nous croisons ce qui nous semble être tout d'abord un voilier. Mais en s'approchant, nous n'arrivons pas à définir cet objet flottant, blanc, et qui semble à la dérive...

 

Enfin, depuis hier nous croisons de plus en plus de sargasses. Celles-ci se prennent dans l'hélice de l'hydrogénérateur et nous devons régulièrement le relever pour dégager ces algues qui le bloquent. Sans compter que ces sargasses se prennent également dans le leurre du lancer, nous empéchant de pécher.

 

146M en 23h.

Les sargasses

Mercredi 5 décembre

Nous commençons la journée sous génois tangonné. Puis le vent baisse un peu et nous envoyons le spi. En début d'après-midi, nouvel incident: la bordure en cable de la GV est prète à casser et nous la renforçons comme nous pouvons. Le vent a mollit et passe davantage Est , ce qui nous oblige à tirer des bords de grand largue. A 13h, 160M en 25h et à 740M de l'arrivée.

Bordure fatiguée!

le mardi 4 décembre 8h00

Voici la nouvelle position de Kerpage 2 notée sur "Marine Trafic" ce jour à cette heure.

16°01 N - 39°15 W vitesse 7.1kn soit 13,1492 km/h - route 266°

"Ils naviguent de concert avec 2 autres bateaux, amis.

Hier à 15h ils étaient, pile-poil, à mi parcours. Tout va bien à bord."

Françoise

 

Nous naviguons toute la journée sous génois tangonné, avec un vent apparent de 15 à 20nd. A cette allure, proche du vent arrière, nous barrons beaucoup pour éviter un empannage intempestif. Avantage: l'hydrogénérateur recharge les batteries.

 

En fin de journée nous péchons une belle daurade.

 

165M en 24h, nouveau record.

Sous génois tangonné

Lundi 3 décembre

Depuis hier soir nous naviguons avec le génois tangonné. Le bateau est beaucoup plus stable et il y a moins de bruit à bord.

 

A 5h44, nous avons passé la barre des 1000M depuis le départ de Mindelo! A 13h nous sommes a mi-parcours.

 

L'après-midi, alors que nous sommes à 1000M de la cote la plus proche, nous nous trouvons à 3 bateaux dans un rayon d'un mille: un cata de 40 pieds et Alalunga, un monocoque de 30 mètres. Nous nous invitons mutuellement à nous retrouver au Marin pour boire une bière ensemble!

 

163M en 24h.

Rencontre à 1000 milles de la terre

Dimanche 2 décembre

A 10h45 nous envoyons le spi. Michel et moi nous relayons à la barre toute la journée, jusqu'à 19h, et c'est un vrai plaisir de naviguer entre 7 et 8nd.

 

Manque de chance, vers 13h30, alors que je prépare le repas, Michel et Jean m'appellent en m'indiquant que la bôme s'est déboitée. En réalité, c'est le vit de mulet du grand mat qui a cassé. Nous réussissons à bréler la bôme contre le mat pour qu'elle ne bouge pas et nous continuons à bien avancer.

 

L'après-midi, nous avons une discussion par VHF avec Shere Khan 3, un classe 40,  et qui est le dernier concurrent de la Route du Rhum.

 

Du 1er au 2: 122M en 24h.

Brelage pour remplacer le vit de mulet

samedi 1er décembre 2018

Voici la nouvelle position de Kerpage 2 reçu par teléphone satellite ce jour.

 

 "Tout va bien à bord, pas de famine, pas de mutinerie - vent favorable - vitesse satisfaisante (160 MN par jour soit 300 km) reste 1502 MN à parcourir avant la Martinique soit 2781.704 km "

 

RAS. Le vent a baissé un peu, 12 à 15nd.

Distance en 24h: 151M

Vendredi 30 novembre

La nuit a été assez agitée avec plusieurs empannages intempestifs. Résultat au matin, le hale-bas a été arraché. Michel brèle 2 nouvelles poulies pour le maintenir sur la bôme.

 

Le vent est passé davantage Est et nous empannons pour ne pas nous retrouver plein vent arrière.

 

Nouveau record: 161M en 24h.

Jeudi 29 novembre

Nous sommes toujours au portant à 150° du vent. La navigation est plus cool et l'après-midi nouvelle séance de démontage/remontage des wc...No comment...

 

A midi nous avons parcouru 160M en 24h.

Mercredi 28 novembre

Toujours à 120-150° du vent, nous avons bien marché toute la nuit. Et à midi nous aurons parcouru 159M en 24h. Au petit matin, un petit oiseau marin est venu se reposer au fond du cockpit. Il y restera jusqu'en début d'après-midi.

Au moment du déjeuner, nous sommes doublés par Windfall, un monocoque de 29 mètres.

Fin d'après-midi, le vent baisse et nous avançons à 5-6nd.

Petit oiseau bien fatigué!

mardi 27 novembre

 

 

J'ai quitté le bord, mais nous avons rencontré le nouvel équipage à  Mindelo le 24 novembre. Marine Traffic nous signale que Kerpage 2 est parti de l'île de Sao Vicente le lundi 26 à 16h21.

Jean

 

nb: Kerpage 2 n'est plus visible ni sur Marine Traffic ni sur Vessel Finder, seulement par satellite. Désormais les nouvelles seront plus brèves en fonction des messages reçus par téléphone satellitaire, qui seront retranscrits ici.

 

La 1ere partie de la nuit dernière a été assez difficile: peu de vent, qui tournait sur 360 degrés et la houle qui nous ballotait dans tous les sens.

 

Depuis ce matin nous avons 15-20nd, de nord-est, et nous avançons à 6-7nd. Cet après-midi, nous avons rattrapé et dépassé un catamaran qui navigue avec un ris!

 

Nous prenons le rythme des quarts: 2 heures de 18h à midi et 3 heures de midi à 18h. Cela permet de varier les quarts de chacun.

la veille du grand départ, au resto de la capinairie du port de Mindelo

Lundi 26 novembre

 

Derniers achats avant de partir, dont 3kg de thon que nous achetons au marché des pêcheurs pour l'équivalent de 20€...

16h: après avoir fait le plein de gas-oil, c'est le grand départ. Les conditions sont idéales : 15-20nd de vent et nous partons à 120 degrés du vent, pour environ  3 semaines ! Pour l'instant, assez difficile d'imaginer ce que seront ces 3 semaines...

Vendredi 23 novembre

Nous sommes arrivés à  Mindelo après  une navigation agitée en 2nd partie de nuit. Alors qu'il pleut rarement au Cap Vert, de bonnes rafales (37nd) accompagnées de pluies nous ont accueillis à  Mindelo.

Le samedi et le dimanche matin seront consacrés à l'avitaillement et nous ferons plusieurs allers-retours des minis supermercados vers le bateau. Nous raménerons également une vingtaine de kilos de fruits et légumes. 

Mindelo