21 mai 2019 11h38 - sur bouée au port de Horta

       Les messages s'affichent les plus récents d'abord. 

En bleu clair les textes de Françoise et Jean, en noir mes commentaires après l'arrivée.

Mardi 21 mai 11h15

dans le port de Horta (Açores) - BRAVO!

"Bien contents d'arriver après une dernière nuit agitée avec pas mal de vent. Mais pas d'inquiétude : tout va bien à bord. Le relais à terre passe maintenant la main." Françoise 

Lundi 20 mai 11h37

à 136 milles de l'arrivée prévue demain matin. Ils sont sous la pluie...à défaut de douche.

Mail quotidien de Michel: "Pour le 20 et le 21 vent sud sud-ouest, 24 à 28 noeuds, rafales à 35-40 noeuds, grains, averses, soyez prudents"...

Donc on oublie les paris sur l'heure d'arrivée car je veux arriver de jour, surtout si c'est agité. Le vent étant au portant, il nous faut donc ralentir. Nous naviguons uniquement avec la trinquette, mais quand même à  7 noeuds. Les prévisions de Michel sont exactes et toute la journée nous aurons 25-28 noeuds. La nuit sera un peu plus forte avec minimum 30 noeuds.

A 4h30, alors que je viens de prendre mon quart, le vent monte brutalement et je vois le chiffre 43 noeuds s'afficher sur l'anémomètre. C'est le brusque passage du front froid et le bateau part à  l'abattée. En quelques secondes le vent est passé  de sud-ouest à nord-ouest, et donc grosse gîte, trinquette à contre et réveil un peu brutal pour Didier et Benoît !!!

Dimanche 19 mai 19h00 

à 237 Nm de Horta - vitesse 5.5 on cap 97° soit arrivée pour bientôt. 

Belle journée ensoleillée et Horta à 257 milles. Nous devons nous rapprocher du vent arrière et nous apprécions le fonctionnement du pilote en mode "régulateur d'allure". Les pronostics se précisent sur l'heure d'arrivée !!!

Samedi 18 mai 8h16

On s'approche: 448 milles nautiques des Açores- vitesse 5.3 noeuds, cap 76°

Le vent revient et de la bonne direction! De nombreux groupes de dauphins nous accompagnent à plusieurs reprises, jour et nuit sous ce beau ciel de pleine lune.

Nous faisons 115 milles en 24h et Horta se trouve à moins de 400 milles. Des discussions sérieuses et de savants calculs ont lieu pour connaître le jour de l'arrivée: 21 ou 22?

Vendredi 17 mai 14.h26

Ils s'éclatent sous spinnaker et grand soleil. Ils sont à 510 milles de Horta (Açores) vitesse 6.2 noeuds - cap 65°.

8-10 noeuds de vent seulement et on sort le spi. Notre faible vitesse ne fait pas tourner l'hydrogėnėrateur suffisamment vite et il faut la risée Yanmar pour recharger les batteries. Mais nous voyons les premiers dauphins depuis le départ. 

111 milles en 24h. 

Jeudi 16 mai -21h21

Ils sont à 600 milles de l'arrivée aux Açores sous grand soleil et petit vent. Tout va bien pour eux.

Journée tranquille, soleil et 108 milles  en 24h. 

 Mercredi 15 mai - 8h55

Le relais à terre est en mer...aux Scilly donc avec peu de réseau. Mais tout va bien à bord. Ils naviguent "au portant" (vent arrière), en tirant des bords, c'est plus confortable.  157 milles sur 24 heures. Ils font route plus au nord en prévision de la météo.

17h47 le relais à terre reprend la mer vers l'Irlande. Nouvelles de Kerpage 2 en instantané : ils sont à 710 milles des Açores...minimum 100 milles par 24h.

Enfin il n'y a plus de sargasses et nous tentons notre chance à la pêche, mais sans succès. 

Nouvelle discussion à la VHF avec Stranizza qui nous fait part de sa panne moteur et surtout d'une grosse dépression sur les Açores pour le 19. J'envoie un SMS à Michel qui nous rassure quelques heures plus tard: le vent ne devrait pas dépasser 27 noeuds sous les rafales.

Je pense avoir trouvé l'origine de la panne de l'hydrogėnėrateur. La prise électrique sur le tableau arrière à des traces de corrosion. Quelques pulvérisations d'un produit qui améliore les contacts électriques et l'hydrogėnėrateur charge à  nouveau normalement. Super!

150 milles en 24h et 1667 milles de St Martin. 

Mardi 14 mai

Vive le portant avec 15-20 noeuds!  Nous marchons à 6,5-7 noeuds et c'est notre meilleure journée depuis le départ : 157 milles.

Dans la journée nous discutons avec Stranizza, un voilier italien partit quelques heures avant nous de St Martin. Leur bateau, un Ovni, est un dériveur qui leur permet de faire une route directe, voiles en ciseau et dérive relevée. Nous, pour avoir une allure confortable, nous devons tirer des bords de grand largue.

Lundi 13 mai

Nous avançons bien avec 15-20 noeuds au portant, mais toujours des sargasses et donc impossible de pêcher. 

129 milles en 24h, 1360 milles de St Martin et à 18h45, 7400 milles depuis Le Crouesty.

Dimanche 12 mai

Enfin le vent bascule et nous sommes grand largue. Du soleil, la houle qui s'atténue et nous avançons à 6 noeuds.

Un problème supplémentaire : le feu de navigation bâbord qui devrait éclairer rouge, éclaire blanc. Mystère...

1231 milles depuis St Martin.

Samedi 11 mai 13h35

Toujours au "près ", mais déjà à la moitié du parcours!

Le vent est établit toute la journée à 20 noeuds et nous avons toujours une houle de 3,50-4 m. Et chaque fois que Kerpage tombe dans un creux entre deux vagues, j'ai l'impression qu'il tombe sur du béton. Heureusement que le bateau est solide mais ça me fait mal pour lui!

Nouveau souci: l'hydrogėnėrateur ne produit plus. Sur le boîtier électrique de l'hydrogėnėrateur,  des leds clignotent de différentes couleurs. En consultant le manuel d'installation, le message signifie "problème de connectique".

Vendredi 10 mai

Heureusement que Michel m'avait prévenu de grains possibles aujourd'hui. A 8 heures, des rafales montent à 35 noeuds et nous naviguerons toute la journée avec la trinquette et la grand voile à 2 ris.

Le soir il faut à nouveau faire tourner le moteur pour recharger les batteries. Alors, pour éviter la gîte nous faisons route à 105° du vent réel. Tant pis si on rallonge la route de quelques milles...116 milles en 25h. 

Jeudi 9 mai 19h14


Ils ont peu de vent. Ils n'ont parcouru que 97 milles en 24 heures...Et 990 milles depuis le début sur les 2200 milles. Mais tout va bien à bord. Apparemment, ni famine ni sédition !!!...(c'est de moi)

Bon anniversaire Caroline!

Aujourd'hui plus de vent et nous faisons route au moteur toute la matinée. Un message apparaît sur l'AIS: "problème d'émission". Quelques heures plus tard, le message à disparu...97 milles en 24h. 

Mercredi 8 mai

Le vent est bien revenu et nous avons toute la matinée 20-25 noeuds avant qu'il ne retombe à 15nd l'après-midi. Nous sommes au 1/3 du parcours et nous avons parcouru 147 milles en 24h et 827 milles depuis le départ. 

Deux incidents dans la journée: d'abord, lors d'un virement dans plus de 20 noeuds de vent, les écoutes du génois qui s'emmelent autour de l'enrouleur. Un bon quart d'heure à l'étrave à me faire rincer, le temps de défaire le paquet de noeuds! Le temps de cette manoeuvre, Benoît à coupé le pilote et repris la barre. Lorsque le génois est établit, il veut réenclencher le pilote...qui ne fonctionne plus. Heureusement, plus de peur que de mal car je m'aperçois un peu plus tard que c'est simplement le vérin du pilote qui s'est désacouplé du secteur de barre. Ouf...

L'après-midi,  nous voyons sur l'AIS à 13 milles de nous Malcom 2, le bateau de Patrick parti 24 heures avant nous de St Martin. Mais je ne reussi pas à le joindre à la VHF.

Mardi 7 mai 19h07

Journée sans vent hier, mais aujourd'hui c'est "au portant" et ils se font plaisir. A 17h00, position 27°22' N - 57° W - vitesse 5.2 noeuds.

Seulement 87 milles en 24h depuis hier. Mais ce midi le vent revient et nous avançons au grand largue à 6,5 noeuds. Toujours à cause des sargasses, je dois remonter l'hydrogėnėrateur 20 ou 30 fois par jour et il faut démarrer le moteur pour recharger les batteries.

Lundi 6 mai

Aujourd'hui le vent est faible mais nous avons du soleil. A midi nous n'avons parcouru que 593milles en 5 jours, alors qu'à l'aller la moyenne était de presque 160 milles par jour; toujours beaucoup de sargasses à la surface de l'eau qui bloquent l'hydrogėnėrateur et nous empêchent de laisser traîner une ligne derrière nous.

Dimanche 5 mai, 19h36

Dernières nouvelles du we; ils ont enfin du vent de travers, et ils ont amélioré leur cap. Donc le bateau est plus à plat; ils peuvent donc se déplacer, se reposer, manger...de façon plus confortable. (Position: N 25° W 60°54'). Tout va bien à bord.

Enfin le vent adonne et nous naviguons vent de travers. Nous en profitons pour faire sécher nos vêtements de mer car en 4 jours quelques vagues nous ont bien douchés.

Samedi 4 mai 20h00

235 milles au près en 48h. 20 noeuds de vent. Tout va bien à bord.

Depuis 4 jours nous naviguons au près et toujours 15-20 noeuds de vent et 1,50m à 2m de houle. Nous sommes tous les 3 nauséeux et commençons à fatiguer car dans ces conditions la cuisine est réduite au strict minimum...On oublie l'apéro!!!

jeudi 2 mai - 18h04

Premier message satellite: "tout va bien à bord!". Ils naviguent au près. Ils vont vite: 137 milles nautiques en 24h.

Petit déjeuner, dans la houle.

Vive le Nutella!

L'avitaillement et les réserves d'eau potable.

position au lundi 15 mai 02h00 heure française - et système des vents. ils font route 22° 4.2 noeuds knts

15 mai 18h33 à 700 milles des Açores, position N 35°28' W 43°13'. vitesse 4 KN cap 63° Vents 220° 24 km

prévisions des vents pour le 17 mai

mercredi 1 mai - 13h20 (heure de France)

Voilà, ils sont partis...4200km (ou 2300 milles) jusqu'aux Açores. Vous pouvez les suivre sur Marine Traffic pendant les premières heures.

Didier et Benoît m'ont rejoints à bord et pour la fête du travail, nous prenons le large. Pour simplifier les changements d'heure au fur et à mesure que nous ferons de l'est, nous nous calons sur l'heure TU qui est également celle des Açores. Ça nous permettra également de pouvoir prendre le repas du soir à la lumière du jour alors qu'à St Martin il fait nuit à 18h30. Et donc nous larguons les amarres à 11h locales,soit 15h TU.

Pour cette traversée, la météo pouvant être beaucoup plus difficile qu'à l'aller, j'ai décidé de prendre un routeur professionnel. Tous les jours je lui enverrai notre position et en retour Michel me donnera les prévisions météo à 4 jours et des waypoints à suivre. Le but étant évidemment d'éviter le mauvais temps mais aussi les calmes plats.

Nous partons pour une première journée au près entre St Martin et Anguilla dans 15 à 20 noeuds de vent; cap au nord pour plusieurs jours avant de trouver un flux d'ouest et mettre le clignotant à droite!

système des vents au 5 mai

position et route à venir le 5 mai

Au près (du vent) "2 fois la route, 3 fois la peine"

30 avril 17h00 _ heure française.

Premier message du relais à terre.

Kerpage 2 part dans 24 heures. Ils seront au près  avec 15 noeuds de vent, soleil et mer belle pendant les 3 premiers jours. Nous n'aurons pas des nouvelles tous les jours mais nous pourrons les suivre sur le site. Tant que le bateau avance à  une vitesse normale par rapport à la météo, c'est que tout va bien à  bord.

L'équipage est aidé par un routeur à terre.

Trajet des Caraïbes aux Acores et Flux des vents ACTUELLEMENT.